Conte et rencontres

Marche ou rêve

Ca commence dès l'adolescence : ma rencontre avec la voix chaleureuse d'Henri Gougaud dans son émission Marche ou rêve, chaque semaine, sur France Inter. J'ai découvert grâce à lui le formidable pouvoir d’évocation de la parole conteuse, et sa résonance avec notre monde contemporain.

Passer la rivière

... Et puis il y a le jour où l'on s'autorise soi-même à prendre la parole. Pour moi, ce fut lors d'une semaine d'immersion de rencontres avec des conteur.euse.s parrains et marraines prestigieux.se.s. Une semaine d’auto-organisation stimulante : nous avons animé à la fin du stage un chemin du conte dans Billom (63). Le plaisir fut à la hauteur de notre trac !

Île était une fois

La pratique du conte est devenue à partir de ce moment un des fils rouges de ma vie. J'ai approfondi ma pratique au sein d'une association de conteurs amateurs, par des cycles de formations animés par H. Gougaud, M. Hindenoch, et des racontées régulières en bibliothèques et en milieu scolaire.

Viremot

Ont suivi dix ans de création commune avec la musicienne Muriel Geneix, au sein de l'Atelier du Viremot. Six spectacles en musique sont nés de cette coopération, destinés le plus souvent à des publics adultes.

Projets pédagogiques

En parallèle, le conte s'est invité dans ma pratique d'enseignante. Chance de pouvoir travailler sur la durée avec des artistes locaux.ales, et chance de voir nos productions valorisées chaque année au cours du Festival « Qu’en dira-t-on ? » à Clermont (63).

Recherche universitaire

Le conte est également devenu  pour moi un axe de recherche, avec la rédaction en 2017 d'un Mémoire de Master sur les ateliers d'enfants conteurs, en référence aux travaux de S. Platiel. Ce travail se prolonge par mon engagement dans le labo Cercles Conteurs au sein du Collectif Oralité Auvergne (COA).

Un métier

Depuis 2016, le conte est mon métier.

Ce nouvel élan entre en écho avec mes récentes formations par Gigi Bigot, puis Ludovic Souliman.

Travail en réseau, création de spectacles et d'ateliers, de Chamanes à Passe la dormette, des Cercles conteurs aux ateliers Mémoire contée...

Et puis du collectage.

Une autre manière d'inscrire sa pratique sur un territoire !

Crédit photo : Moka 63